Partagez | 
 

 [Scénario Chapitre 2 : Chaos] Quelque chose de plus grand [ft Elrik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
Vincent Ardente

Messages : 14
Fragments : 45
Age : 17
Localisation : L'internet, kappa
Emploi/loisirs : Etudiant


Progression
Exp:
0/0  (0/0)
Niveau: 1

MessageSujet: [Scénario Chapitre 2 : Chaos] Quelque chose de plus grand [ft Elrik]   Mer 5 Déc - 22:33

Ce que Vincent aimait bien au fait de marcher dans les rues, c'est que comme il connaissait la ville comme sa poche, il n'avait qu'à avancer machinalement et il ne se préoccupai pas de ce qui se passait autour. Sur le Net, on appelai ça "être dans la zone" ; le fait d'être tellement absorbé par une tache qu'on ne sentait pas le temps passer. Vincent aimait ça. Il aimait être dans sa bulle, sans rien pour le déranger.

Cela faisait seulement quelques jours qu'il n'avait plus pu le faire, mais ces jours se sentaient comme des semaines, voir des mois.

Vincent marchait les mains dans les poches, la tête recroquevillée entre son écharpe et son col de veste en cette froide période de début janvier, et lui été impossible de ne pas ignorer ce qui se passait autour de lui. A ce moment-là, cela faisait plusieurs jours depuis le message doré, et malgré la promesse d'une rencontre proche entre les différents dirigeants du monde, toujours silence radio des gouvernements. La panique avait vite fait de finir de dissiper la dopamine des festivités du Nouvel An. Partout où Vincent était allé dans l'ensemble de la mégalopole novine, les rues étaient presque vides de véhicules, et les trottoirs était arpentés par des travailleurs et employés à la mine sombre et par des prêcheurs de l'apocalypse tenant des panneaux du genre "LA FIN EST PROCHE" ou "REPENTEZ VOUS". Et d'après les journaux TV et le Net, c'était pas mieux hors de Nova. En M.E.T.A, les Méchas s'acharnaient à retrouver et reconstituer le code qui avait fait apparaitre le message à l'intérieur de leur pays virtuel, sans le moindre résultat, et s'arrachaient les circuits à essayer de comprendre comment les pares-feux n'avaient rien détecté. Aya, leur dirigeante normalement pleine de bonne humeur, serait apparemment au bord de la crise de nerfs. En Eden, les superstitieux Sages organisaient des séances de prières massive, tentant de communiquer avec Lazuli, pour savoir quoi faire, ou ne serait-ce connaitre la raison du comportement de Lapis. Et de Ragnarök, on disait que les forges démones résonnaient plus intensément que jamais, surement en prévention de quelques menaces inconnues que la chute de l'Equilibre du monde pourrait apporter. Et leur Lord Commandant, le froid et cruel Ashur, se serait enfermé dans ses appartements, refusant de parler même à sa propre famille. A Nova en tout cas, la tension empoisonnait l'air, et la société semblait sur le point d'exploser à tout moment.

Bref, c'était la grosse m*rde, et le Bagarreur avait besoin de se changer les idées.

Vincent prit le métro et, une fois arrivé à destination (40 minutes quand même, ils abusaient un poil), remonta une longe série d'escalier pour sortir des tunnels gigantesques des Souterrains de Nova et arriva devant l'entrée du Dojo. Avec Grand-père hors de l'équation, il devait se trouver une nouveau moyen de s'entrainer à la dure, et le Dojo était d'après lui la meilleur option, bien que le centre d'entrainement neuf de quelques mois était trop jeune pour avoir une réputation fiable à ses yeux, donc cette fois-ci ce sera juste une séance d'essai. Il paya l'entrée unique, et entra dans le bâtiment principal, une sorte de hangar aménagé (l'endroit était auparavant un complexe industriel désaffecté), où des tatami carré surélevés séparés par des allées avaient été placés en quadrillage. Ils étaient séparés par Sets, dont il avait de tout types : Soldat, Tank, Archer… et, ce qui l'intéressait, les Bagarreurs. L'instructeur des Bagarreurs était un grand homme musclé, qui faisait alors une démonstration à ses élèves… en tabassant sans ménagements l'un d'entre eux.

- AHAHAHAHAH !!! Vous êtes tous des tafioles ! N'y en a t-il donc par un pour me donner un vrai COMBAT ?!
- 'Suis volontaire.

La voix de Vincent avait coupé l'instructeur en plein milieu de son rire. Ce dernier se retourna, un air dédaigneux sur le visage.

- Hmm ? J'reconnais pas ta bouille. T'es un nouveau ?
- Ouaip, c'est mon premier jour. Dites, z'êtes plutôt violent pour un instructeur. Vous êtes sur que vous êtes pas juste une brute qui s'est infiltré pour calmer ses nerfs ?
- HMM ?! T'as du culot pour venir insulter mes méthodes d'enseignement comme ça, gamin ! Dans ce monde, seul les plus forts arrivent au sommet, et les faibles restent dans la poussière ! Je ne faisait qu'essayer de l'enfoncer dans leurs cranes… littéralement ! Aussi, je vois à ces deux morceaux de cuir plaqué de ferrailles qui pendent de ta ceinture que tu te bats aux gants de combats. Peuh, mauviette, va ! Un vrai Bagarreur digne de ce nom se bat les poings nus ! DEUX insultes envers ma personne à la suite, sois t'es un vrai mec, sois t'es un idiot. Et je pencherai pour la seconde option ! Viens-là que je te remette à ta place, le bleu !
- *Soupir* Si vous voulez…

Et d'un seul mouvement agile des bras, il enfila ses gants de combats jusqu'au coude. Il monta sur le tatami et leva sa garde. L'homme ne tardât pas à s'élancer en criant.

- Prépare-toi à recevoir la leçon de ta vie, morveux ! AHAHAHAHAH

Vincent eut la sensation que le temps ralentissait. Il prit une profonde respiration…

Et baissa sa garde. L'expression d'arrogance sur le visage de l'instructeur fût remplacé par une de surprise. Ce moment d'inattention fût décisif, car l'homme eut à peine le temps de se rendre compte de ce qui se passait que Vincent enfonça son poing nonchalamment dans le ventre de l'instructeur qui se plia en deux en reculant.

- Aaargh… Qu'est-ce que-

Il fût interrompu par un coup de pied ascendant de Vincent. Il retomba lourdement sur le dos sur le tatami, KO. Vincent soupira :

- Pfff… Tout ça pour ça. Cette attaque était lente, à se demander comment ils recrutent leurs instructeurs ici. En fait il est pourri, ce Dojo…

Un des Bagarreurs qui avaient assistés à la scène prit la parole :

- Merci de l'avoir corrigé ! Ce pauvre type n'est pas le vrai instructeur, c'est juste le remplaçant pour la semaine. Par contre, toi, tu joue clairement à un autre niveau, il te faut un meilleur adversaire au sein du Dojo.
- Hmm ? Tu propose qui ?
- Ben, y'a bien cette fille démone, Elrik, je crois, qui est arrivée il y a quelques temps. Elle fait un ravage chez les Sets rares du Dojo. Elle a un Set Surhumain, si je me souviens bien.

"Une Démone ? Tiens donc… Et une avec un Set Surhumain, qui plus est ? Ca va être la première fois que je vais rencontrer un autre possesseur de ce Set."

- Merci, je vais allez voir.

Vincent descendis du ring et s'avança vers le ring dédié aux Sets rares. Une petite foule de disciples s'était accumulée autour. Un combat avait lieu, et il avait l'air intense. Vincent se trouva une place parmi les spectateurs, curieux.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Scénario Chapitre 2 : Chaos] Quelque chose de plus grand [ft Elrik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Envie de taper sur quelque chose
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.
» Dessine-moi... Quelque chose :B
» Un lien c'est quelque chose d'unique, qu'il soit positif ou négatif. Alors, vous en voulez un avec moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lapis-Lazuli - Forum RP Réservé aux Personnages Inventés :: Monde :: Nova :: Dojo-